Articles and news

Lois sur la garde des enfants au Canada

Naturellement, les enfants sont souvent la plus grande préoccupation des couples lors d’une séparation ou d’un divorce. Cette page vous aidera à décrire les sujets importants concernant vos enfants au cours de ce processus.

Lorsqu’il s’agit de la garde des enfants au Canada, nos tribunaux se concentrent sur une chose : l’intérêt supérieur des enfants.

Qu’est-ce que la garde des enfants?

La garde des enfants est l’autorité légale pour prendre des décisions au nom d’un enfant dont les parents ne sont pas dans une relation intacte.

Dans certaines situations, la décision de garde de l’enfant peut être prise à l’amiable par les parents au moment de la séparation. Si tel est le cas, il est important que le couple s’assure que ses accords sont correctement documentés dans un accord de séparation juridiquement contraignant.

Dans de nombreux cas, les parents s’entendent sur la garde conjointe. Cependant, il y a des moments où un parent peut vouloir la garde exclusive des enfants. Par exemple, lorsqu’un parent n’a jamais été impliqué dans la vie d’un enfant, est incapable de devenir parent ou lorsqu’un parent doit quitter définitivement le pays. Dans ces cas, il peut être logique qu’un parent ait la garde exclusive. Les différents types de garde sont expliqués plus en détail plus bas sur cette page.

Si un accord à l’amiable n’est pas possible, alors décider qui obtiendra la garde et de quel type elle sera, est déterminé par les tribunaux. Cette décision n’est jamais prise à la légère et la loi sur le divorce énonce certains principes de base qu’un juge doit suivre lorsqu’il prend cette décision importante.

Lorsqu’il détermine la garde d’un enfant au Canada, un juge tiendra compte d’éléments tels que:

  • Avant tout l’intérêt supérieur des enfants.
  • La relation parent-enfant et le lien.
  • Capacités parentales de chaque individu.
  • Santé mentale, physique et émotionnelle de chaque parent.
  • L’horaire typique des parents et des enfants.
  • Systèmes de soutien disponibles pour chaque parent (par exemple, aide et implication des grands-parents ou d’autres parents proches).
  • Problèmes de frères et sœurs. En général, les frères et sœurs seront maintenus ensemble, mais dans certaines circonstances, il peut être nécessaire d’envisager de les séparer.
  • Arrangements de soins avant la séparation. Qui était le principal soignant?
  • Les souhaits de l’enfant. Le bureau de l’avocat des enfants est souvent nommé par le tribunal pour aider à déterminer les souhaits de l’enfant. Une fois qu’un enfant atteint l’âge de 12 ans, ses souhaits de vivre avec l’un ou l’autre de ses parents sont généralement respectés par les tribunaux.

Lors de la détermination de la garde des enfants, le comportement passé d’un parent ne sera pas pris en compte par les tribunaux, à moins que son comportement ne reflète directement la capacité de l’individu à agir en tant que parent.

Comprendre la garde des enfants:

Beaucoup de gens sont confus quant à ce que signifie exactement la garde des enfants, car elle est également fréquemment utilisée pour indiquer la « résidence » d’un enfant.

 » Garde  » désigne la capacité de prise de décision.

Si vous avez la garde de vos enfants, vous êtes légalement en droit de prendre toutes les décisions importantes concernant la vie de vos enfants. Ce sont des décisions concernant l’éducation, la religion, le traitement médical, etc. Par exemple, alors que les parents peuvent avoir la « garde conjointe » (capacité de prise de décision conjointe), les enfants peuvent en fait résider principalement avec un parent la plupart du temps et la résidence d’un enfant détermine qui sera le payeur ou le bénéficiaire de la pension alimentaire pour enfants.

Types de garde d’enfants au Canada:

  • Garde exclusive –ou Garde complète) – Si un parent a la garde exclusive (également appelée garde complète) d’un enfant, ce parent est responsable de prendre toutes les décisions touchant l’enfant. L’autre parent a le droit de demander et de recevoir des informations relatives à des questions affectant le
    bien-être de l’enfant. Cela peut inclure l’accès aux informations du médecin, du dentiste et des enseignants de l’enfant.
  • Garde conjointe – Si les parents ont la garde conjointe d’un enfant, ils sont tous deux responsables de prendre des décisions au nom de cet enfant. Ceci est également connu sous le nom de garde légale conjointe. En cas de désaccord sur une question, les parents peuvent envisager une médiation ou un coordonnateur parental ayant le pouvoir de trancher la question. Les tribunaux n’accorderont normalement ce type de garde qu’aux parents qui sont en mesure de coopérer sur des questions parentales. Bien que les parents puissent avoir la garde conjointe, les modalités de résidence et de visite des enfants peuvent varier considérablement.
  • Garde partagée – C’est lorsque les deux parents ont la garde conjointe des enfants et que les deux parents passent au moins 40% du temps avec leurs enfants. Ceci est également connu sous le nom de garde physique conjointe.
  • Garde partagée – C’est quand un parent a la garde de certains des enfants, et l’autre parent a la garde des autres enfants. Les tribunaux essaient de ne jamais séparer les enfants plus jeunes de leurs frères et sœurs. Cependant, les frères et sœurs plus âgés choisissent souvent de vivre avec des parents différents.

Si votre dossier de garde est soumis au tribunal, un tribunal peut prendre en compte un certain nombre de facteurs pertinents pour rendre une décision de garde.

Dans des situations de conflit ou de violence élevé, la garde exclusive peut être ordonnée afin de réduire les risques de conflits ou d’interactions abusives entre les parents.

Cependant, si les parents sont en mesure de communiquer efficacement sur des questions touchant un enfant, la garde conjointe peut être appropriée.

Si on demande à un tribunal de trancher la question de la garde, ce sont quelques-unes des considérations qui guideront la décision du tribunal quant au type de garde qui est dans l’intérêt supérieur de l’enfant, ce qui est la considération primordiale.

Il est important de noter que le type de garde n’est pas synonyme de la
résidence d’un enfant, bien que généralement, un enfant vivra principalement avec le parent ayant la garde exclusive. Si les parents partagent la garde conjointe, l’enfant peut vivre principalement avec l’un des parents ou avoir une résidence partagée avec les deux parents (c.-à-d. 50/50, 60/40).

Décider de la garde des enfants sans aller au tribunal:

Aller en procès pour la garde peut être coûteux et stressant pour vous et vos enfants. Vous trouverez ci-dessous quelques options que les parents ont pour les aider à conclure des accords sur les arrangements parentaux et la garde des enfants, sans avoir à saisir les tribunaux.

  • Médiateur familial – Un médiateur est généralement une personne ayant une formation juridique ou en travail social. Ils auront une formation spéciale pour aider les gens à résoudre les conflits. Un médiateur travaille avec les deux parents pour vous aider à discuter et à décider des meilleures dispositions pour vos enfants.
  • Avocats – Vous et votre conjoint pouvez retenir les services d’avocats distincts pour vous aider à comprendre vos droits et obligations légaux et à négocier un accord parental à l’amiable. Une autre option consiste à participer au processus de droit collaboratif. Dans cette approche, une équipe d’avocats en droit de la famille collaborative, qui peut inclure des Coachs en divorce, des spécialistes des enfants et des spécialistes financiers, vous guide tout au long du processus.
  • Thérapeute – Les parents peuvent rencontrer des thérapeutes familiaux, des conseillers, des psychologues pour enfants, des travailleurs sociaux ou tout autre professionnel spécialisé dans les effets de la séparation et du divorce sur les enfants. Les parents peuvent utiliser les connaissances et les conseils de ces professionnels pour les aider à négocier une entente.
  • Séances d’éducation des parents – Au Canada, de nombreux tribunaux accueilleront des séances d’éducation des parents. Ces séances présenteront différentes options pour régler les problèmes de séparation et de divorce et discuteront également de l’impact que cela a sur les enfants.

Si possible, il est toujours préférable d’essayer d’éviter d’aller en justice pour vos enfants. Cependant, dans certaines situations, c’est la seule option. Dans ce cas, un juge entendra les arguments des deux parents, puis rendra une décision basée sur ce qu’ils estiment être dans l’intérêt supérieur des enfants.

Lois sur la garde des enfants au Canada

Les lois canadiennes sur la garde comprennent à la fois la Loi fédérale sur le divorce et la loi provinciale sur la garde des enfants
. Une ordonnance de garde doit être rendue avec l’intérêt supérieur de l’enfant comme considération primordiale au Canada.

Le tribunal a également une compétence parens patriae inhérente pour rendre une ordonnance de garde à l’égard d’un enfant si, par exemple, un enfant court un risque de préjudice et que les lois applicables ne prévoient pas les circonstances uniques de cet enfant.

En résumé, une ou plusieurs des lois canadiennes sur la garde suivantes peuvent s’appliquer à vous:

  • La Loi fédérale sur le divorce;
  • Législation provinciale sur la garde (c.-à-d. la Loi sur la réforme du droit de l’enfance de l’Ontario); et/ou
  • La compétence parens patriae de la cour.

En savoir plus sur les lois sur la garde des enfants

La garde des enfants est sans doute la question la plus importante lors d’un divorce et doit toujours être abordée en tenant compte de l’intérêt supérieur de l’enfant. La garde exclusive ou complète peut être justifiée si les parents ne sont pas en mesure de prendre efficacement des décisions ensemble pour un enfant ou s’il y a eu violence domestique. La garde conjointe peut être appropriée si les parents démontrent une capacité de parent coopératif. Le calendrier général de garde/résidence doit être adapté aux circonstances uniques de chaque cas. Si vous souhaitez en savoir plus sur la garde des enfants ou si vous souhaitez parler à un professionnel pour obtenir des conseils et éventuellement une représentation, consultez un avocat en divorce local et quelqu’un vous contactera pour vous fournir une consultation téléphonique gratuite à votre convenance
.

Lorsqu’un parent se voit accorder la garde d’un enfant, l’autre parent se voit normalement accorder le droit de visite – on parle parfois de  » visite « . En savoir plus sur l’accès et les visites des enfants au Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.